Le blog de grand-Pierre

Infos - états d’âme - le Vigan en Cévennes méridionales (Gard)...

Accueil > Construction d’un canot en bois > Construction de mon canot en bois - (Article 2)

Construction de mon canot en bois - (Article 2)

jeudi 20 août 2009, par grand-Pierre

Suite de la construction du canot en bois (Mélèze)

Vos nombreuses visites de l’article sur la construction du canot en bois sont un encouragement pour que je mène à son terme cette œuvre titanesque. Il existe d’autres façons de faire un canot, beaucoup plus simples à réaliser, mais j’ai dessiné un profil de coque "frégaté" et c’est un peu plus compliqué !

La pose des membrures avec la technique du "lamellé-collé" nécessite de nombreuses opérations dont je me fais un plaisir de vous détailler ici les différentes étapes. Les membrures ainsi collées et cintrées présentent une grande résistance et la solidité de la coque sera garantie.

Tout d’abord, il faut former les lamelles de mélèze (4 mm d’épaisseur) à l’aide de la vapeur, ceci surtout dans les zones à fort cintrage afin d’éviter la rupture lors de la mise en place.
Ensuite, il faut visser en place chaque lamelle sans omettre les avant-trous pour ne pas fendre le bois car c’est un peu le défaut de cette essence.

Après avoir préparé un petite quantité de résine époxy, je dévisse la lamelle sur une demi-longueur, j’enduis de résine sur les deux faces et je revisse.

Même opération pour la deuxième longueur de cette lamelle. De cette façon, le positionnement est respecté. Essuyage des bavures à l’alcool à brûler (On préfèrera l’alcool à l’acétone car ce dernier peut dénaturer la résine ; on le réservera pour nettoyer les outils et pinceaux). Sur les photos, qui sont posées, vous ne voyez pas le masque ni les gants (obligatoires) que je porte car la résine est nocive.

Une fois sec (le lendemain), enlèvement des vis de quinze millimètres et ponçage soigné. Rebouchage des trous laissés par les vis avec de la résine épaissie (+ cellulose) et de nouveau : ponçage.
Voilà. C’est simple non ? Il faut compter environ une demi-heure par lamelle quand tout va bien.

Etant donné qu’il y a trente huit membrures à réaliser ainsi, composées chacune de cinq lamelles, il suffit de répéter cet exercice 190 fois !
Je me suis acquitté de ces opérations un peu fastidieuses il est vrai durant l’été. Le collage requiert une température comprise entre 18 et 25°C ; c’est donc la bonne saison pour opérer à condition de choisir le moment opportun de la journée pour coller.

Été 2009

L’hiver 2009 et le printemps sont passés. Impossible de travailler sans un chauffage conséquent (et donc onéreux) car la colle epoxy ne peut être mise en œuvre en dessous de 18°C, sauf avec un durcisseur spécial qui permet de travailler à 15°C. Mais la résine est alors plus cassante.

Cet été, le travail a repris, mais sous la canicule ! Normalement, on ne colle pas au dessus de 25°C !

Néanmoins, la face interne du tableau arrière est maintenant posée et les lattes du bordé (coque) sont en cours de montage.

Ces lattes de 5m de long, en mélèze comme le reste du canot, ont une épaisseur de 8mm, une largeur de 20mm et sont façonnées en atelier de menuisier avec un bord arrondi convexe (mouton) et l’autre bord arrondi concave (gueule de loup). De cette manière, elles peuvent s’emboiter les unes aux autres sur la forme courbe des membrures.

mouron gueule de loup

Les lattes sont collées entre elles et aux membrures, puis vissées à celles-ci par des vis laiton de 30mm. (Deux par membrures) ce qui fait 38 vis par lattes et 2000 vis en tout environ ! Cette technique de liaison assure une grande rigidité à la coque. Une mini perceuse se révèle très pratique pour faire les avant-trous. Sans parler de l’indispensable visseuse à variateur pour enfoncer la vis juste ce qu’il faut.

C’est un travail assez long et le cintrage des lattes est délicat car le mélèze est une essence "nerveuse". Cette opération réclame l’utilisation de nombreux serre-joint. Mais petit à petit, la coque prend forme et les rangées de vis dorées sont du plus bel effet...

(Lire la suite = construction de mon canot en bois - Article 3)

Article précédent = Art. 1

Messages