Le blog de grand-Pierre

Je panse donc j’essuie (Devise du palfrenier)

Accueil > Ici tout le vigano-viganais > Mariage pour tous

Mariage pour tous

Les intégristes collent au Vigan

dimanche 21 avril 2013, par grand-Pierre

La semaine dernière, des affichettes ont été collées un peu partout au Vigan, et des tags ont maculé la ville, dénonçant le mariage pour tous. Un peu partout et un peu hélas... n’importe où.

Après le vote par l’assemblée nationale du texte de loi instituant les conditions du "mariage pour tous" les troupes des "antis" se mobilisent et se radicalisent. Si l’UMP appelle plutôt mollement aux manifestations, les intégristes religieux et l’extrême droite eux, (souvent les mêmes d’ailleurs) se mobilisent à fond sur ce thème.

Au Vigan la semaine dernière, ont fleuri des affichettes dénonçant le mariage pour tous et assez infamantes pour madame Taubira. Elles ont été apposées sans distinction sur les murs, les panneaux de signalisation et même sur les aménagements neufs de l’avenue Jeanne d’Arc ainsi que sur les garde-corps du pont à cet endroit. Sans parler des tags de couleur orange vif qui ont maculé les rues et les carrefours.

Masquer les panneaux de signalisation pourrait bien se révéler dangereux d’ailleurs pour les enfants qui traversent à cet endroit et que justement les nouveaux aménagements sont là pour protéger.

Des personnes ayant décollé ces affichettes ont eu la surprise de découvrir qu’elles avaient été imprimées au verso de documents d’entreprise. [1] Il s’agit de la société AHB (Abeille Habitat Bois) qui est une entreprise de Cardet (Gard) et qui a été mise en liquidation judiciaire fin 2011.

Que viennent donc faire au Vigan ces extraits de comptes de l’entreprise AHB ? Mystère et boule de gomme.

Georges Fabre, lors des opérations de reboisement du massif de l’Aigoual qu’il dirigeait à son époque, a habité un temps au château de Cardet. Mais cela ne nous apporte aucun élément susceptible d’éclairer notre lanterne car à son époque, l’habitat en bois n’était pas encore une préoccupation pour l’économie des territoires !

Jean Cavalier, ce célèbre chef camisard parpaillot y fut également baptisé. Ceci nous donne enfin la clé et nous démontre par l’absurde pourquoi cette histoire n’est, en fin de compte(s) pas très catholique...


[1Dans un souci écologique de recyclage sans doute ?