Le blog de grand-Pierre

Je panse donc j’essuie (Devise du palfrenier)

Accueil > Néo-libéralisme > Ben Laden exécuté ?

(Premier anniversaire mai 2012 - Voir le post-sciptum de l’article)

Ben Laden exécuté ?

lundi 2 mai 2011, par grand-Pierre

Étonnante unanimité des médias pour nous présenter les déclarations de la Maison blanche comme la vérité toute nue.

Un évènement vraiment incroyable

Une déclaration martiale de Barak Obama, le président des états unis reprise unanimement (ou presque) par les médias du monde entier : justice est faite ! Ben Laden a été exécuté par les soldats d’élite des USA.

Une photographie du cadavre du leader d’Al Kaida est publiée au Pakistan et retirée très rapidement des infos télévisées et du Net lorsque l’AFP déclare qu’il s’agit d’un faux grossier. Un logiciel spécialisé dans l’analyse des clichés aurait prouvé qu’il s’agit d’un montage.

La mort aurait été provoquée par une balle dans la tête. S’agit-il de la conséquence d’échanges de tirs dans un contexte d’assaut ou d’un protocole en usage pour les exécutions ?

Le corps, selon les responsables de la communication de la Maison blanche aurait été traité en respectant les usages funéraires musulmans. Et... immergé dans la mer sans référence à la position géographique.

Or Dalil Boubakeur depuis la mosquée de Paris nous fait savoir qu’il ne s’agit absolument pas d’un rite pratiqué par les musulmans qui sont inhumés en terre, la face tournée vers la Mecque.

Quels sont ces journalistes ?

Depuis cette annonce de la Maison blanche les rédactions mettent en place des émissions spéciales et les journalistes sont chargés de couvrir le sujet en boucle sans qu’ils aient grand-chose à dire d’ailleurs. Les malheureux sont contraints d’essorer à fond leur matière grise pour en tirer tout ce qui pourrait être dit sur l’évènement sauf à poser les bonnes questions sur la fiabilité du communiqué d’Obama.

Dans la moindre des écoles de journalisme, on apprend aux élèves à vérifier la source d’une information. A croiser celle-ci avec une ou plusieurs autres afin de vérifier sa véracité avant de la publier.

Dans les cas où cela pose problème, le conditionnel est alors de rigueur. or, qu’entendons nous sur nos antennes ? Ben Laden est mort. Justice est faite ! Et de nous montrer les américains fêtant cette nouvelle sur le site de Ground zero. C’est consternant.

Maigret où est-tu ?

Ben Laden est plus qu’un terroriste recherché dont la récompense pour capture atteignait ces derniers temps vingt cinq millions de dollars. Il s’agit d’un véritable mythe, de l’incarnation même du terrorisme qui, malgré qu’il ne soit apparu qu’à de brefs instants sur des clips vidéos, à atteint le nirvana médiatique en devenant aussi tristement célèbre qu’Adolf Hitler lui-même.

Al Quaida a servi de justification au déclenchement de la guerre en Irak, où, je vous le rappelle les armes de destruction massive n’existaient pas. Il a permis de mettre en place des politiques sécuritaires encore jamais déployées en occident à ce niveau depuis la dernière guerre.

Si le commissaire Jules Maigret arpentait encore son bureau enfumé du quai des Orfèvres, il aurait bourré une pipe et fait monter quelques demis avant de se dire : Pourquoi ne pas avoir arrêté Ben Laden ? Il n’y avait pas d’otages sur place apparemment à protéger. Pourquoi ce tir dans la tête ? Notre GIGN aurait su le maîtriser. N’est-ce pas madame Alliot-Marie ?

Les victimes des attentats qui lui sont attribués auraient mérité la possibilité d’assister à un procès qui aurait permis à la justice de passer sur ces tristes évènements et à leur deuil collectif de se faire. N’a-t-on pas jugé les criminels nazis au procès de Nuremberg ? (Même si quelques uns se sont opportunément suicidés).

Mais là où Maigret serait devenu carrément grognon c’est lorsque Janvier lui aurait appris que le corps avait été identifié grâce à une analyse génétique puis mis à la mer sans autre forme de procès. Pas de cadavre, pas de preuve. [1] Pas de preuve, pas de crime...

Déjà sous le règne de Louis XV...

la bête du Gevaudan présentée à Louis XVLe lieutenant de louveterie qui avait été envoyé en mission par le roi Louis XV pour éliminer la bête du Gévaudan rapporta la dépouille d’un loup de forte taille et pas moins de vingt-deux mensurations de celui-ci furent établies afin d’accréditer l’éradication du fléau et de calmer la population affolée. Tandis que pour le corps de Ben Laden... Hop, un petit plouf en haute mer et on n’en parle plus.

Ne voyez pas dans mon questionnement une quelconque affinité avec les terroristes. Mais quand même, les grandes affaires américaines ont trop souvent été des coups tordus pour que n’importe quel citoyen lambda ne se pose pas quelques questions de simple logique.

Les rapports de Ben Laden et de sa famille avec le pouvoir américain sont suffisamment complexes et le terrorisme un univers suffisamment opaque pour que l’on n’accepte pas sans réfléchir la soupe que nous servent sans broncher les médias aujourd’hui.

Leur unanimité me fait souvenir de la guerre du Golf, lorsque les généraux américains informaient la presse internationale en racontant n’importe quoi et que celle-ci répercutait ces infos sans rien vérifier.

Nous aurions bien besoin, en cet épique époque, de quelque Emile Zola et autres grands manieurs de plume pratiquant l’indépendance intellectuelle pour venir réveiller ces innombrables tribunes d’experts, en tout et en rien, mais qui ne nous en disent certainement... pas la moitié.


Février 2012 - La maison ou fût (soi-disant) exécuté Ben Laden vient d’être démolie au Pakistan en toute discrétion car la presse ne fût pas autorisée à pénétrer sur le site.
Il est permis de penser que les démolisseurs étaient équipés de chaussures à clous. Vous avez dit barbus ? Ou barbouzes ?

Mai 2012 - La chaîne de télévision Arte, à l’occasion de l’anniversaire de la "mort" de Ben Laden, a diffusé un documentaire de Leslie Woodhead et Talya Tibbonsur, (La traque mortelle de Ben Laden - Allemagne 2012) sur la vie et la fin présumée du leader d’Al Kaida. A la fin du film, on peut apercevoir les corps ensanglantés de sa femme et de son frère, abattus lors de l’assaut par les troupes spéciales américaines au Pakistan. Mais pas celui de Ben Laden lui-même ! La seule chose remarquable de cette soirée fut l’aveu de membres du FBI dénonçant la rétention par la CIA d’informations de premier plan concernant l’entrée sur le territoire américain du groupe de terroristes qui ont commis les attentats du onze septembre 2001. Informations qui auraient pu permettre de les arrêter dans leur projet machiavélique.

5 mai 2012 sur France Culture - Émission Le secret des sources -
Le silence médiatique sur les zones d’ombres autour de la mort de Ben Laden.

Retour sur la mort de l’ex ennemi public numéro 1.
— -" Il y a un an, Oussama Ben Laden était tué, au Pakistan, par un commando de l’armée américaine… Mais un an après, de nombreuses zones d’ombre subsistent sur cette opération, et curieusement, elles ne suscitent que peu d’intérêt médiatique.
Pourquoi ? Eléments de réponse avec notre correspondante à Washington, Fabienne Sintès, avec le journaliste britannique Jason Burke, basé en Inde et au Pakistan, et avec, Guillaume Dasquié, directeur de la rédaction du site d’information Owni.fr et auteur de « Ben Laden, la vérité interdite »…
Et le sociologue, spécialiste des médias, Jean-Marie Charon. Ainsi que le clin d’oeil de Yassine Bouzar."---


[1Et donc pas de corpus delicti