Le blog de grand-Pierre

Je panse donc j’essuie (Devise du palfrenier)

Accueil > Ici tout le vigano-viganais > La Poste nous mène en bateau !

La Poste nous mène en bateau !

jeudi 19 février 2009, par grand-Pierre

Non, il ne s’agit pas, vous l’aurez compris, d’un conflit avec l’administration de la Banque Postale mais de la "BARQUE DE POSTE" !

Depuis le temps qu’il y pensait, qu’il l’entrevoyait, qu’il essayait des plans, qu’il projetait et... qu’il économisait ; et bien... Ça y est, il le fait !

Quoi donc ? La Barque de Poste pardi ! Un bateau de 1818 qui ressurgit de la poussière des cabinets d’archives de VNF (Voies Navigables de France) pour se poser sur un pré avezolais dans une serre agricole.

Vous direz qu’il faut être un peu tapé pour un truc pareil, mais là, pas de soucis, Robert l’est certainement. Quinze mètres de long et presque quatre de large, cela fait quelques tonnes de bois et d’huile de coude, quelques décalitres de colle et des milliers de vis.

Mais il faut expliquer un peu pour ceux qui ne savent guère ce qu’est une barque de poste que l’on nomme aussi parfois "coche d’eau". Laissons parler le maître :

..."La barque de Poste, comme les diligences, était un coche d’eau mu par un attelage de 1 ou 2 chevaux et tracté depuis les chemins de halage.

Elle fut mise en service par l’administration du Canal, dès l’origine de la construction du Canal Royal de Languedoc (canal du midi) entre Toulouse et Agde en 1681.

Elle termine plus tard en "service accéléré" avec un parcours Agen / Beaucaire transitant par l’étang de Thau et Cette (Sète)."

Cette embarcation, entre suppositoire et fer à repasser, glisse lentement sur les eaux et sur son fond plat et mettait à l’époque quatre jours pour rallier Beaucaire !

Ses formes désuètes et l’amour indéfectible que lui porte son charpentier la rendent attachante et nous aspire vers un passé ou les canaux n’étaient troublés que par une onde légère et le pas des sabots sur la berge. Ajoutons une éclusière avenante et un vin frais pour nous faire saliver en rêvant...

Le bordé (la coque pour les nuls) est terminé et ce noble équipage prend forme petit à petit, avec par moment la main des amis ou la visite d’un groupe d’enfants des écoles. Robert courbé sur l’ouvrage, ne sent plus le poids des ans l’accabler tant il est à son œuvre et oublie lombaires et genoux dans une prière laborieuse.

Riez sceptiques. Lorsque les eaux déchainées de l’Arre sortiront de leur lit pour ravager nos cités, l’arche de Robert, malicieuse et remplie de couples génétiquement viables poursuivra noblement sa route vers le futur tandis que les incrédules se noieront dans leurs sordides zones inondables.

Ainsi, le service public de la poste reprendra entre Avèze et le Vigan ce qui sera bien pratique. Avouez que tout cela mérite un détour et je vous propose de le faire sans plus tarder en passant par le site de La Barque de Poste (en cliquant sur ce lien) pour tout savoir et tout comprendre.

Bonne navigation !

Messages

  • Bonsoir !
    Je ne sais pas si vous actualisez votre blog mais je fais une tentative, je verrai bien si j’ai une réponse en retour ?!
    ce message s’adresse plus particulièrement à Robert le concepteur de cette barque, la Cairol, nom de son village !
    J’ai eu la faveur et l’honneur de le rencontrer sur le site d’Aqua-technique à Sète et a eu la gentillesse
    de me faire visiter sa barque que je trouvais magnifique !
    Je n’ai pas eu assez de temps pour lui dire combien il m’avait impressionné de par son projet et le féliciter
    d’avoir pu réaliser son rêve, de nos jours je trouve cela merveilleux, courageux et aussi, surement, être en deçà du temps !!
    Je ferai mon possible pour assister à son inauguration à Sète prévu en septembre
    Ce message de la part d’un petit bout de femme rousse venu voir son fiston marin sur un catamaran à Pascal en fin de construction
    sur le site d’Aqua-technique
    Passez lui ce message si vous le pouvez ! MERCI
    Cordialement
    PAT