Le blog de grand-Pierre

Je panse donc j’essuie (Devise du palfrenier)

Accueil > Ici tout le vigano-viganais > Chemin de saint Guilhem : Le succès !

Chemin de saint Guilhem : Le succès !

vendredi 14 mars 2014, par grand-Pierre

Depuis qu’en 2009 le topo-guide du Chemin de saint Guilhem a été édité, et depuis déjà réédité, l’engouement des randonneurs pour cet itinéraire au long cours ne se dément pas et la fréquentation est en progression constante.

Mettre un pied devant l’autre (et recommencer) ne semble pas déplaire à nos contemporains toujours à la recherche de ressourcement pour combattre le stress, d’espaces infinis, de nature authentique et qui découvrent toutes ces merveilles au sud du Massif-Central en arpentant le Chemin de saint Guilhem.

Draille de transhumance en AubracCet itinéraire, redécouvert il y a cinq ans et cartographié par la Fédération Française de Randonnée, (Topo GR 48-34), attire de plus en plus de randonneurs au long court (240km tout de même !) ne craignant pas de se mesurer à son profil contrasté entre gorges profondes, plateaux onduleux et remontée en altitude sur le mont Aigoual.

Les labels et les sigles, si prisés de nos jours, ne lui font pas défaut : Parc Naturel des Grands Causses en construction, Parc National des Cévennes, Grand site des Gorges du Tarn, Grand site de Navacelles, patrimoine mondial de l’agropastoralisme de l’UNESCO, Grande Traversée du Massif-Central ; le Chemin de saint Guilhem est couvert des brassées de lauriers accumulées par le territoire. Gorges du Tarn

Mais rien ne vaut mieux pour notre plaisir que de scruter longuement la lame d’acier brillante de la rivière au fond de ses gorges depuis une corniche escarpée Les "plumets"ou de laisser le regard filer sur l’immensité d’un causse lorsqu’un souffle tiède agite la mer des "plumets", ces graminées allongées en fuseau blanc qui brillent au soleil comme une écume soufflée par la tempête.

Au-dessus de MeyrueisRien ne vaut ce gite accueillant tant espéré sur les derniers cailloux du chemin, ce village de pierre perdu et qui pourtant vit d’une existence sereine au milieu de nulle part. Et, quand rendu au sommet de l’Aigoual et grimpé dans un dernier effort sur la tour du panorama on aperçoit la grande bleue à 70km de là, on s’écrie : Chouette, demain ça va redescendre ! Abîme de Bramabiau

L’association des Amis du Chemin de saint Guilhem consacre toute l’énergie de ses bénévoles à faire connaitre cette pépite de la grande randonnée au grand public. Depuis cinq ans, elle se structure et évolue, assistée par la confiance que lui font les régions, les départements et les collectivités traversées. Mont Aigoual : Le "point sublime"

1500 randonneurs et pèlerins parcourent chaque année l’itinéraire ou sa variante et les retombées économiques ne sont pas négligeables.

Les services de toutes sortes sont maintenant assurés : Trans-bagages - Retour au départ - Agences organisatrices.

Le site Internet (bientôt refondu et optimisé) :

http://chemin-st-guilhem.fr

A visiter chaussures aux pieds !