Le blog de grand-Pierre

Je panse donc j’essuie (Devise du palfrenier)

Accueil > Ici tout le vigano-viganais > La poste rénovée au Vigan

La poste rénovée au Vigan

samedi 15 décembre 2012, par grand-Pierre

Le nouveau bureau de poste est ouvert, rénové et mis aux normes ainsi que rendu enfin accessible aux handicapés.

Inauguré en grande pompe, le nouveau bureau de poste du Vigan a fière allure et est enfin accessible aux handicapés. Bien que l’espace soit assez réduit, il offre la possibilité de réaliser certaines opérations hors guichet afin de limiter le temps d’attente.

Les directeurs, celui de l’agence et le directeur régional, le maire et le sous-préfet et Patrick Guyot pour l’association des maires de France ont pris successivement la parole, et tous se félicitèrent de cette réalisation à la fois utile et nécessaire pour les usagers.

Le référendum de 2009

Le temps n’est pas si loin où un référendum fut organisé à la mairie du Vigan, référendum qui connu une participation massive des administrés. En octobre 2009 en effet, plus de sept cent personnes s’étaient déplacées pour venir voter et 97,5% d’entre elles s’étaient prononcées contre la privatisation de la poste. (Mon article sur ce sujet).

La société anonyme

Mais malgré cette farouche opposition des français, le premier mars 2010 La Poste est devenu une société anonyme à capitaux publics. La loi, votée par la majorité de l’époque UMP et NC, en ayant décidé ainsi.

L’opposition avait vertement dénoncé cette tentative à l’époque, ouvrant la voie à une privatisation plus ou moins rampante de La Poste. L’ouverture à la concurrence imposée par Bruxelles n’impliquait d’ailleurs pas obligatoirement ce changement de statut.

Mais revenons au bureau du Vigan et a son financement

L’état ayant confié à La Poste une mission d’aménagement du territoire, celle-ci, en collaboration avec l’association des maires de France et la Commission Départementale de Présence Postale Territoriale (CDPPT) que Patrick Guyot préside depuis une quinzaine d’années, veille à ce que les zones rurales, de montagne, les espaces urbains sensibles et les DOM-TOM soient suffisamment pourvus en points d’accueil.

Un fond de péréquation est constitué (170 millions d’euros/an) à partir de l’abattement de la taxe locale dont bénéficie La Poste. Celui-ci permet de répartir ce budget sur les zones citées plus haut.

C’est à dire en clair que 85% des travaux du Vigan, d’un montant global de 285 000 €, ont été assumés sur le compte de la collectivité nationale et non par la société anonyme La Poste !

Nous avons suivi auparavant l’évolution du service public vers les agences postales communales et les points-poste, nous avons maintenant le financement des bureaux ruraux par la collectivité.

Vous m’objecterez : Tant que les capitaux de La Poste sont publics, où est le problème ? Je vous répondrai : Qu’était-t-il besoin alors de créer une société anonyme qui investi avec les deniers publics ?

Il était bon de le rappeler.

Merci à nos postiers

Reconnaissons néanmoins tout l’intérêt d’avoir procédé à ces aménagements qui permettront, du moins nous l’espérons, d’offrir un service amélioré à la population viganaise et de meilleures conditions de travail au personnel de ce bureau. [1]

Longue vie publique donc à la société anonyme !


La loi du 20 mai 2005 précise que, « sauf circonstances exceptionnelles, que moins de 10 % de la population d’un département se trouve éloignée de plus de cinq kilomètres et de
plus de vingt minutes de trajet automobile, dans les conditions de circulation du territoire concerné, des plus proches points de contact de La Poste. »
Elle devra, pour cela, « adapter son réseau de points de contact, notamment par la conclusion de partenariats locaux publics ou privés, en recherchant la meilleure efficacité économique et sociale. »
Par ailleurs, le financement du service universel sera assuré via un « fonds postal national de péréquation territoriale ». Un fonds qui sera créé après la signature d’un contrat entre l’Etat, La poste et l’Association des maires de France et après avis de la Commission
supérieure du service public des postes et des communications électroniques ; il sera géré par La Poste elle-même.


[1Remercions l’équipe de la poste du Vigan d’avoir assuré l’intégralité du service dans des conditions difficiles durant les travaux.