Le blog de grand-Pierre

Je panse donc j’essuie (Devise du palfrenier)

Accueil > Néo-libéralisme > Mauvaises pratiques des "marquettes"

Mauvaises pratiques des "marquettes"

jeudi 8 septembre 2022, par grand-Pierre

Les marquettes sont ces enseignes revendeuses et proposant vente en magasin et sur Internet.

Ce petit article vous éclairera (peut-être) sur certaines pratiques douteuses de ces enseignes aux noms évocateurs : Brico-machin, Brico-bidule etc.

La commande

Sur Chrome elles affichent leurs produits en première ligne sur la liste défilante en haut de la page de recherche. Les prix sont alléchants donc vous cliquez pour voir.

Le produit vous convient, la livraison, en plus, est gratuite : Vous allez plus loin et renseignez les items nécessaires à l’ouverture de votre compte "maison". (Que deviennent ces données ? Mystère et boule de gomme).

A la fin le widget "Payer", impératif, finalise votre commande lorsque vous cliquez dessus. Bien. Tout baigne.

Un poêle ectoplasmique

Satisfait, en bon consommateur lambda, d’avoir commandé mon poêle à bois pour cet hiver, j’attends impatiemment la livraison dont la fourchette des dates m’a été indiquée lors de la confirmation de commande par la marquette sur ma boîte courriel.

Puis, plus rien. J’attends. Je demande confirmation de la prise en compte de ma commande au service client qui m’explique que ma commande a été annulée faute de l’existence de ce produit en stock. Merci pour cette communication intervenue tardivement et sur ma demande.

Le remboursement sera effectué 48 h plus tard.

Pratiques reproductibles chez d’autres enseignes

En tout, j’ai commandé ce même poêle à trois reprise auprès de différentes enseignes. Toutes ont enregistré ma commande et encaissé le règlement. Quitte à me rembourser après. Il m’a fallu alerter leur service client pour obtenir des informations. (Mais pas d’excuses). Il paraît que la production est en panne pour raison de manque de pièces dû à la crise actuelle.

D’accord, mais pourquoi prendre la commande et encaisser le règlement lorsque l’on sait pertinemment qu’il n’y a pas de stock ? N’est-ce pas une pratique curieuse qui prend le client en otage ?

Et quel est le montant global de ces sommes conservées 48 h par ces marquettes si cette pratique malhonnête est appliquée systématiquement à tous les produits en rupture ?

Alors, lorsque vous trouvez un produit qui vous convient, ne passez pas par l’enseigne mais, si vous pouvez, rendez vous directement chez le vendeur, bien réel celui-là, qui vous informera de ses disponibilités sans délai et répondra à toutes vos questions.

Commandes Internet

Etant un peu sujet aux achats compulsifs (mais ça va mieux aujourd’hui) je n’ai presque pas rencontré de problèmes lors de mes commandes sur Internet jusqu’à la crise pandémique du Covid 19.

Depuis 2020 je constate qu’il y a de plus en plus de "trous dans la raquette" et de problèmes avec les commandes ou les livraisons.

Le système a-t-il atteint ses limites ? La concurrence est-elle devenue paroxysmique ? Les transporteurs sont-ils à la ramasse ? Les banques plus gourmandes ?

Et les hackeurs ? Sont ils plus offensifs qu’auparavant ? Probable. D’ailleurs les tentatives d’arnaques se multiplient.

Alors... Prudence et circonspection !

Et pour finir je vous suggère un petit exercice : Essayez de trouver la marque d’origine et le fabricant d’un produit bon marché sur le Net. Je vous souhaite bien du plaisir...

Zhù nǐ hǎo yùn (Bonne chance)