Le blog de grand-Pierre

Infos - états d’âme - le Vigan en Cévennes méridionales (Gard)...

Accueil > Néo-libéralisme > L’Europe corrompue ?

L’Europe corrompue ?

lundi 8 février 2021, par grand-Pierre

La Commission Européenne est-elle corrompue par le lobbying illicite ou les conflits d’intérêt ?

Voici (en document à télécharger) quelques extraits de sites d’organisations non gouvernementales préoccupées par la corruption telles que Transparency EU ou le Global anti-corruption consortium (OCCRP > Organized Crime and Corruption Reporting Project) ainsi qu’un extrait de l’enquête Open Lux du journal Le Monde réalisée en collaboration avec seize autres titres internationaux.

Il est compréhensible que certains de mes lecteurs trouvent que mon blog est orienté politiquement ce que je ne conteste pas ! Toutefois ces quelques informations glanées sur le Web ne sont pas non plus contestées et démontrent qu’une réaction contre les magouilles de la finance et des mafias imbriquées dans nos systèmes politiques est en cours.

Ce n’est certes pas la première fois. Antérieurement déjà, en 2014, LuxLeaks avait été dans le même sens : Deux employés du cabinet PWC, expert en optimisation fiscale, ayant fait des révélations sur les magouilles financières et ayant été condamnés pour ces faits.

Pour les instances européennes, la confiance que les citoyens leur accordent devrait être une priorité. Mais les soupçons de corruption et de conflits d’intérêt minent cette confiance et impactent les progrès démocratiques nécessaires à l’UE.

Open Lux

Open Lux est un projet journalistique qui révèle avec les journalistes du journal le Monde l’opacité du système bancaire luxembourgeois, le Luxembourg, dont l’ex premier ministre Jean-Claude Junker [1] fut président du Conseil européen cinq années durant, représente un gigantesque paradis fiscal au cœur même de l’Europe.

La réaction des chancelleries européennes à ces révélations sont reconnues par la presse comme étant particulièrement discrètes...

Citation de l’article de Libération du 8 février 2021

Cette longue enquête (Open Lux) fait état d’un total de 55 000 sociétés offshore, dont les actifs représentent la monstrueuse somme de 6 500 milliards d’euros. Selon le Monde, près de 90 % des 64 458 bénéficiaires de ces entités ne sont pas luxembourgeois. Le petit territoire de 2 586 km² attire les plus grandes richesses, et concentre, de fait, une importante partie de la fortune mondiale. Sans grande surprise, ces holdings qui tournent dans le vide sont créés par de grands milliardaires, des multinationales ou diverses personnalités médiatiques qui souhaitent faire fructifier un patrimoine financier ou immobilier, secrètement et sans payer d’impôts. Mais le consortium de journalistes a également constaté la présence de fonds « douteux », probablement liés à des activités criminelles, dissimulés dans le système luxembourgeois. De la mafia italienne à la pègre russe, en passant par des cagnottes de la Ligue, parti d’extrême droite italien, ou des fonds de marchés publics viciés par des proches du régime vénézuélien. L’enquête révèle que la taille de ce centre financier est telle, qu’il ne possède pas d’outil suffisant pour garantir un contrôle à la hauteur des sommes qu’il brasse.

L’énormité des sommes en jeu donne une idée du problème réel. L’opacité est la meilleure couverture des combines illégales comme les fumigènes le sont pour les militaires. Remercions donc ces journalistes qui se mettent au service de la vérité et de la transparence.

Vous trouverez dans le document ci-dessous quelques extraits (sourcés) provenant de ces sites d’ONG, assez significatifs sur l’ampleur de ces phénomènes...

Word - 16.1 ko

[1Premier ministre du Luxembourg de 1995 à 2013 soit 18 ans. Président de l’Eurogroupe pendant 8 ans. Président de la commission européenne durant 5 ans.