Le blog de grand-Pierre

Infos - états d’âme - le Vigan en Cévennes méridionales (Gard)...

Accueil > Ici tout le vigano-viganais > Vœux pour 2017

Vœux pour 2017

samedi 24 décembre 2016, par grand-Pierre

Chers lecteurs, chers amis,

Veuillez recevoir mes meilleurs vœux pour l’année qui vient.

Deux choses sont sûres :

  • Je n’ai pas écrit grand-chose ces derniers temps sur ce modeste blog.
  • Les nouvelles du monde ne sont pas terribles

Des vœux mais encore ?

Tandis que nombre d’entre nous vont sacrifier à la tradition de Noël des millions de personnes au moyen orient et en Afrique vont avoir le droit de "se la serrer" en attendant des jours meilleurs. Ils n’ont pas encore été tués. C’est Noël. La chance qu’ils ont !

Les uns craignent les barils de poudre bourrés de ferraille, les autres se constituent de dérisoires châteaux-forts en plébiscitant des politiques d’isolement et de rejet.

Gros muscles

Comme ces châteaux, les hommes forts émergent ici et là en Europe, en Turquie, aux Etats-unis, en Russie, en Hongrie et ailleurs. Et n’allez pas croire que ce sont tous des dictateurs usurpant un pouvoir démocratique. Les oppositions de Vladimir Poutine et de Recep Tayyip Erdoğan sont minoritaires. Donald Trump lui aussi est passé par le tamis doré sur tranche de la démocratie américaine.

Le moment des empires n’a pas encore vécu. Les muscles des puissances se gonflent, les stratégies se confrontent, les vis se resserrent sur les libertés et l’usage du grand tournevis réactionnaire se voit justifié et conforté face aux actes terroristes qui foisonnent.

Refrain anticapitaliste

Mais où donc est passée la fameuse main du marché qui, en échange de la mise en concurrence et de la liberté de circulation des marchandises et des capitaux, devait apporter la richesse à tous ? Ce qui se joue en ce moment le fait sur fond de crise. Cette crise qui perdure depuis 2008 et que Christine Lagarde à l’époque avait qualifié, avec une certaine négligence, de passagère...

Les élections présidentielles françaises se profilent et la menace d’avoir à choisir entre la peste et le choléra au second tour se confirme. France, pays des droits de l’homme et du programme de la résistance d’après-guerre, tu as bien du grain à moudre...

Un petit espoir tout de même

Mais tout bien considéré, c’est quand-même nous qui mettons notre bulletin dans les urnes et pas quelqu’un d’autre. Rien ne nous contraint à jouer les godillots et à suivre les intentions de vote prédites par les sondages et qu’on ne va pas manquer de nous servir. Alors, register comme aurait pu le dire André Chamson de son temps, serait peut-être une bonne chose pour l’avenir de notre futur ?

En attendant, et m’excusant de vous adresser ces vœux aussi peu enthousiasmants et de ne pas savoir vous parler d’autre chose que de politiques à la dérive, je souhaite de bonnes fêtes à tous et tout particulièrement aux réfugiés hébergés au Vigan en ce moment et qui peuvent y souffler un peu en attendant mieux.

A l’année prochaine et... En forme !


La carte de vœux (actualisée par mes soins) est l’oeuvre de Dominique Sapel, artiste locale bien connue que je remercie de ne pas m’avoir donné une autorisation de publication que je ne lui avait d’ailleurs pas demandée.
Elle ne m’en voudra pas j’espère...