Le blog de grand-Pierre

Je panse donc j’essuie (Devise du palfrenier)

Accueil > De tout et de rien > Court séjour à Lucerne

Court séjour à Lucerne

samedi 23 août 2014, par grand-Pierre

Lucerne, une petite ville touristique en Suisse centrale.
Carte postale.

Le lac des Quatre Cantons étale ses bras en croix sur plus de cent kilomètres carrés dans un écrin montagnard magnifique. Le mont Pilate (Pilatus - 2128m), surplombant la ville de Lucerne, est à cette cité ce que le mont Cervin est à la commune de Zermatt, un emblème incontournable.

Avec ses 70 000 habitants elle offre tous les services d’une grande ville sans en avoir les inconvénients (bouchons monstres - pollution etc.).
- 
- 
- 
- 
- 
- 

Guillaume Tell aurait sauté du bateau du bailli Gessler pour échapper à ce tyran cruel à Gisikon, au bord du lac, où une petite chapelle a été édifiée. Les nombreux bateaux de la compagnie maritime qui sillonnent le lac y font escale.
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 

A Lucerne, le tourisme est roi et des myriades d’asiatiques photographient le pont en bois couvert de la Chapelle qui date du 14ème siècle.

Peinture du pont de bois

La vieille ville dévoile avec ostentation ses anciennes maisons ornées de peintures de façades impressionnantes. Les parkings à vélos sont archi-pleins et de nombreuses rues sont exclusivement piétonnières.

Les commerces du centre sont dévolus aux... montres suisses comme de bien entendu. Beaucoup de vêtements aussi. A Lucerne, on fait dans le luxe ou on ne fait pas. Avec Jacques Séguéla, tous les plus de cinquante ans du coin portent une Rolex !

Les restaurant sont hors de prix comme le tarif d’entrée à la Maison des transports que j’ai visité toute une journée !
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 

Le Reuss qui alimente le lac depuis sa source du St Gothard quitte la cité à gros bouillons tandis que les services techniques contrôlent le niveau du lac à l’aide d’un système très simple de planches disposées côte à côte en un barrage réglable à volonté selon leur nombre.
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
Comme partout en Europe (géographique) on construit beaucoup et l’endroit où je réside et que j’ai connu il y a plus de vingt ans a beaucoup changé. Les si charmantes maisons de bois ont cédé la place à des immeubles lambda au grand dam des habitants de ma génération.
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 

Pour nous, les Suisses conservent une longueur d’avance sur l’organisation et la rigueur apportée à toutes leurs réalisations. La voirie est magnifique, le tri des déchets pourrait nous donner des boutons tant il est abouti, tous les locaux sont en ordre et d’une propreté légendaire et il faut un ticket à la poste pour prendre son tour.

Pour un français, cette organisation semble parfois un peu peser et ici, il est absolument prohibé de faire n’importe quoi comme dans notre beau pays ! Même les véhicules s’arrêtent pour vous laisser traverser la rue plutôt que de vous écraser mais malheur à vous si vous ne traversez pas dans les passages réservés à cet effet !

Ceci dit, étant en Suisse alémanique, la bière y est fameuse et les corégones du lac se laissent déguster. Ajouter un peu de fromage descendu des alpages (chacun le sien) et le rösti (prononcer ruchti) traditionnel (pommes de terre grossièrement rappées et sautées) et vous aurez fait un excellent repas.

Vous pouvez également prendre vos repas au Palace Luzern et ses cinq étoiles avec vue sur le lac. Vous y serez confortablement installé en compagnie d’oligarques russes dorés sur tranche... N’oubliez pas vos baskettes si vous avez un problème avec votre carte bleue !