Le blog de grand-Pierre

Je panse donc j’essuie (Devise du palfrenier)

Accueil > De tout et de rien > Playdoyer pour les Éco-dialogues du Vigan

Playdoyer pour les Éco-dialogues du Vigan

samedi 21 décembre 2013, par grand-Pierre

Les Éco-dialogues du Vigan entreront bientôt dans leur quatrième année d’existence.
Quelques réflexions à propos de ces évènements.

Je suis mal placé pour disserter avec objectivité des Éco-dialogues (ED), étant moi-même un éco-dialoguiste obstiné. Mais, impliqué dés le début dans l’organisation de ces manifestations, je peux apporter malgré tout quelques éclairages à mes chers lecteurs.

Depuis 2010 les ED (et leurs grands-invités) amenèrent dans notre ville de nombreux intervenants passionnés dont plusieurs étaient de renommée nationale, voir internationale. Je pense au regretté Stéphane Hessel pour lequel plus de mille personnes s’étaient déplacées.

Pierre Rabhi, Isabelle Autissier, Thierry Salomon, Gilles-Éric Séralini, Francis Hallé ; autant de noms prestigieux qui ont apportés leurs lumières aux thématiques programmées : Humanisme au XXIème siècle - Océans - Scénario Négawatt - OGM - Film de Luc Jacquet Il était une forêt etc.

La palette des ED s’est enrichie au fils des ans et le rayonnement de la ville, son image et son identité en ont été bonifiées. Les Cévennes, reculées, enclavées, recèlent des trésors environnementaux préservés où les humains sont, souhaitons le pour quelques temps encore, humanistes et naturellement disposés à s’intéresser aux problèmes écologiques.

Chaque manifestation des ED, en relation avec les enseignants du lycée-collège, fut relayée auprès des scolaires et les invités ont été mis en contact avec eux. Cet aspect pédagogique dirigé vers les jeunes, citoyens de demain, est important.

D’autant plus d’ailleurs que les générations précédentes ne sont pas forcément intéressées par le sujet. La fréquentation des ED pourrait augmenter sans que les salles soient saturées pour autant... Le sérieux des réflexions thématiques, le niveau élevé des débats et des intervenants ont peut-être rendu timides certaines personnes. Un coté intellectuel mal perçu par un certain public y a sans doute contribué. Je ne sais.

Pourtant, dés que l’intervenant avait une stature nationale, le public était là. Ce qui tend à confirmer que ces thématiques environnementales intéressent bien le grand public. Il est toutefois très difficile de cibler les spécialistes qui sauront à la fois nous instruire et nous passionner ! Pierre Rabhi par exemple, avec son filet de voix et son air de ne pas y toucher, captive littéralement le public. Francis Hallé parle de botanique et l’on peut entendre les mouches voler...

Ceci dit, les ED ont un coût pour la ville et certains (notamment l’opposition municipale), dont c’est bien entendu le droit le plus strict, estiment que les retombées économiques ne valent pas l’investissement financier requis par ces manifestations.

Or si je reprends le budget prévisionnel des ED 2014 voici ce que je lis :

- Pour trois manifestations (2 ED + 1 grand-invité) 20 000

- Part investie par la ville............................8 000

Soit 2700 € par évènement ce qui est tout à fait raisonnable pour de telles manifestations, bien subventionnées par ailleurs. [1]

Il faut convenir que les retombées sont plus importantes pour le rayonnement de la ville que pour les commerces de proximité, mais l’argument du coût ne tient pas. D’autant que le gros du "boulot" est effectué par les bénévoles qui s’investissent dans l’organisation et la programmation.

Ce rayonnement a contribué à la réplication des ED dans d’autres cités régionales. En janvier à Bédarieux se tiendront les Éco-dialogues "Terres et territoires en partage" et d’autres évènements sont dans les tuyaux dans d’autres villes. Voici donc la confirmation que la formule est bonne.

Pour tout savoir sur le présent, le passé et surtout l’avenir des ED, une seule adresse :

http://www.eco-dialogues.fr/

Un site de qualité administré par un webmestre remarquable.


[1Conseil général - Région LR - Communauté des communes - PNC - Mécénat