Le blog de grand-Pierre

Je panse donc j’essuie (Devise du palfrenier)

Accueil > De tout et de rien > Pas de groupe parlementaire pour la Nupes

Pas de groupe parlementaire pour la Nupes

mercredi 22 juin 2022, par grand-Pierre

La Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale ne se constituera pas en groupe parlementaire. Ses membres communistes, socialistes et verts ayant refusé la proposition allant dans ce sens de La France Insoumise

Lourdement handicapés par des scores électoraux catastrophiques aux élections présidentielles de mai 2022 les communistes, les socialistes et les verts acceptèrent de se regrouper avec la France insoumise pour les élections législatives du mois de juin.

La Nupes (Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale) était née à l’initiative de LFI.

Cette union des gauches était la réponse enfin envoyée à tous les français qui appelaient de leurs vœux depuis des années une gauche enfin réunie et en ordre de marche.

Elle a, par la même occasion, offert une planche de salut à ces partis à la dérive en leur assurant un quota d’élus grâce à la dynamique nouvelle de la Nupes, porteuse d’espoir social. Sans cette alliance ces formations n’auraient pas eu un seul élu. [1]

Un succès relatif dans les urnes n’a pas empêché une poussée importante du Rassemblement National qui investit le parlement avec ses 89 députés et devient ainsi le premier groupe d’opposition à « Ensemble » (qui décidément porte mal son nom). Celà ne constitue pas une bonne surprise...

"Ensemble" a refusé de donner des consignes de vote claires lors des duel Nupes/RN, renvoyant ainsi ces candidatures dos à dos. En cas de duel Nupes/RN au second tour des élections législatives, 72% des électeurs "Ensemble" se sont abstenus, 16% ont voté Nupes, 12% pour le RN (Source IPSOS)

Pour faire front à l’extrême droite on aurait pu croire que la Nupes aurait serré les rangs comme les grognards jadis en maintenant son unité dans un groupe parlementaire qui aurait alors supplanté le RN. Les électeurs n’ont ils pas plébicité cette union dans les urnes ?

(Lien vers la conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon sur ce sujet)

Mais ce groupe parlementaire, espéré par LFI et proposé par J.L. Mélenchon n’a pu voir le jour et nos chers députés des partis « de gauche » (communistes, socialistes et verts) ont vite repris leur indépendance une fois élus en refusant de se coaliser dans un groupe parlementaire, ceci même en conservant une délégation pour chaque parti, gage de son identité propre.

La proposition de LFI en réponse au danger que représente les identitaire aurait dû s’imposer logiquement à ses partenaires. Leur refus détonne par rapport à la dynamique de la Nupes.

Grâce à ces fins stratèges politiques, l’abstention, ce mal pernicieux de la république va encore gagner du terrain à cause du sentiment ressenti par les électeurs d’un « foutage de gueule » électoral ce qui aura, croyez-moi, de funestes répercussions.

Le pouvoir présidentiel pourra jouer sur les différences pour diviser la gauche tandis que le RN marchera lui en bon ordre. Et en cas de nouvelles élections, la Nupes existera-t-elle encore ? Ceci est tout à fait regrettable.

Les électeurs de la Nupes peuvent dire : Merci les communistes, merci les socialistes, merci les verts ; vous vous êtes montrés tels qu’en vous-même car finalement vous ne semblez guère avoir changé et vos scores ridicules aux présidentielles étaient, tout bien pesé, parfaitement en phase avec votre audience politique.

Dernières nouvelles

Tout ne semble toutefois pas impossible.

Je vous invite à lire cet article de France 24

Au boulot camarades !


[1Alexis Corbières LFI – Sud radio – 20/06/2022