Le blog de grand-Pierre

Infos - états d’âme - le Vigan en Cévennes méridionales (Gard)...

Accueil > De tout et de rien > J’écris ton nom liberté...

J’écris ton nom liberté...

vendredi 25 septembre 2020, par grand-Pierre

La presse unanime nous alerte sur les atteintes à la liberté d’expression.

Nombreux sont les français qui perçoivent nos acquis démocratiques et sociaux comme allant de soi. Combien de citoyennes, par exemple, connaissent la date à laquelle le droit de vote leur a été accordé ? (1945).

Congés payés, sécurité sociale et assurance maladie, droit du travail etc. ne sont, pour les nouvelles générations, que des choses normales faisant partie de leur quotidien et ils ignorent souvent la genèse de ces avancées sociales et l’existence des luttes, souvent violentes, que menèrent nos anciens pour pouvoir acquérir ces droits.

La liberté d’expression, droit constitutionnel fondamental issu de la révolution française, représente une des clés de notre propre fonctionnement national et non pas une "cerise sur la gâteau démocratique" que l’on pourrait battre en brèche sans conséquences. Sans elle, retomberaient inévitablement le rideau, voir la chape de plomb sur cette liberté de parler, d’écrire et d’imprimer, concernant tous les avis, toutes les croyances et toutes les opinions qui circulent en France et qui font la richesse de nos libertés ainsi que de nos échanges.

De même que le principe de laïcité qui autorise à tous de pratiquer ou non une religion dans un état neutre à ce point de vue, la liberté d’expression garanti a chacun de pouvoir s’exprimer, à de rares exceptions encadrées par la loi.

L’ensemble des titres de la presse écrite, toutes opinions et tendances confondues, a publié une "Lettre ouverte à nos concitoyens" (Voir la pièce jointe) alertant l’opinion sur les graves menaces qui pèsent sur la liberté d’expression ; menaces équivalentes à celle qui pesait sur nos libertés il y a soixante-quinze ans durant la deuxième guerre mondiale et l’occupation sous le régime de Vichy.

Nombreux sont les états dans le monde qui ne tolèrent pas la critique et embastille leurs opposants lorsque eux-ci s’expriment. Pire, ils font parfois pression sur la France pour que leur gouvernance ne soit pas mise en cause dans l’hexagone. Nombreux sont les états actuellement gouvernés par des autocrates cyniques et sans scrupules, des féodaux et des gens d’extrême droite qui, comme on le sait, ne sont pas très friands de démocratie.

Encore pire si c’était possible : Des menaces de mort sont proférées à l’égard des journalistes qui s’en prendrait aux islamistes ou publieraient des dessins considérés comme blasphématoires. Ces menacent sont réellement un grand danger pour la démocratie car nul n’aime être exposé, comme les journalistes de Charlie Hebdo aux balles des mitraillettes.

Si ces écervelés de terroristes ne comprennent rien à la liberté d’expression, ce qui somme toute venant de leur obscurantisme obsessionnel est compréhensible, les citoyens français, eux, doivent la défendre partout et en tout temps comme partie intégrante de leur ADN.

La laisser se faire battre en brèche par les ayatollahs de la religion ou d’autres régimes autoritaires et corrompus mènerait la France à renier ce qu’elle à construit à une époque ou elle était une lumière pour le monde entier.

Ne laissons pas notre pays se placer sous l’éteignoir.

Vive la liberté !