Le blog de grand-Pierre

Infos - états d’âme - le Vigan en Cévennes méridionales (Gard)...

Accueil > De tout et de rien > Aimez-vous le taffetas (TAFTA) américain ?

Aimez-vous le taffetas (TAFTA) américain ?

lundi 19 mai 2014, par grand-Pierre

Le Grand Marché Transatlantique (GMT appelé aussi TTIP ou TAFTA), vous connaissez ? Si votre réponse est affirmative, alors vous pouvez être fier de faire partie des personnes les mieux informées qui soient. La plupart de nos concitoyens, malheureusement, ignorent complètement tout sur ce sujet.

Si effectivement, nos concitoyens ignorent tout ou presque de cette négociation en cours entre la commission européenne et les États-Unis, ils auraient tout intérêt à s’informer rapidement afin de pouvoir exprimer leur position sur ce sujet le dimanche 25 mai lors des élections européennes. En effet de nombreuses listes se positionnent sur le TAFTA. La lecture de ce billet pourra peut-être les éclairer un peu...


Pour faire front au Pacte de Varsovie, rassemblant les pays de l’Est autour de l’Union Soviétique, il y avait l’OTAN, ou Traité de l’Atlantique Nord, réplique politico-militaire dominée par les États-Unis.

Aujourd’hui la guerre froide est derrière nous, (enfin on peut le penser malgré ce qui se passe en Ukraine), et l’heure est aux relations économiques internationales, au échanges libéraux qui doivent en principe faire croître et prospérer les nations dans la paix et le good-business.

L’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) a connu ces derniers temps quelques difficultés (car empêtrée dans la crise économique mondiale) et elle ne figure plus (pour l’instant) en tête de gondole de l’économie libérale.

En 2014 un grand projet a pris le relais transatlantique qui consiste à développer le libre-échange entre l’Europe et les États-Unis. Mais me direz-vous un tel projet est déjà en place depuis longtemps puisque le volume de ces échanges atteint déjà actuellement 40% du total mondial.

Ignorez-vous, naïfs que vous êtes, que dans la formule libre-échange, il y a d’abord libre. [1] Et que les trusts européens et américains souhaitent au plus vite se débarrasser des contraintes règlementaires qui gênent et entravent le commerce entre le pays de l’oncle Sam et notre vieille Europe, plus écolo malgré tout concernant les OGM et le gaz de schiste (sauf exceptions).

Le TAFTA aura des implications considérables dans le quotidien des européens mais la partie se joue en ce moment à huis clos, en l’absence de toute représentation syndicale, associative, citoyenne ou autre qui pourrait donner un avis différent sur la mise en place du traité.

Citoyens, y-a rien à voir, circulez ! Les lobbies s’occupent de votre avenir à votre place. Les grandes firmes pourront attaquer les collectivités si celles-ci dérogent aux prescriptions du TAFTA. Les contrevenants seront jugés par des jury privés sortis d’on ne sait quel chapeau. Ce sera le transfert du pouvoir détenu par des états démocratiquement organisés vers des entreprises privées, menées par des intérêts privés.

La presse, archi-silencieuse jusqu’ici, commence seulement à s’émouvoir de l’opacité des négociations, mais les journalistes ont-ils compris véritablement les enjeux, eux qui normalement devraient être les premiers informés ?

Voici un extrait d’un article récent piqué dans l’Expansion :

Des États condamnés

"... Au sein de ce Traité, qui prévoit d’harmoniser les réglementations de part et d’autre de l’Atlantique pour doper les échanges commerciaux, un point fait tout particulièrement polémique : la possibilité de mettre en place un tribunal arbitral privé pour juger des litiges entre les multinationales et les Etats, au nom de la protection des investissements. Comme ce tribunal qui a condamné l’Argentine en faillite à payer 500 millions de dollars d’amendes à cinq entreprises prospères pour avoir dévalué son peso, car elles y perdaient. Ou comme celui qui permet à Philipp Morris de poursuivre l’Australie pour une campagne anti-tabagisme, et à l’entreprise pétrolière Lone Pine de poursuivre le Canada pour un moratoire sur les gaz de schistes. A quelques jours des élections européennes, un sujet explosif..."
*

Dans le document joint, vous pourrez vous faire une idée des impacts négatif que ce traité, négocié dans l’ombre, pourra avoir sur notre quotidien que nous soyons simples citoyens ou responsables de collectivités.


[1La formule du libéralisme : Un renard libre dans un poulailler libre.