Le blog de grand-Pierre

Infos - états d’âme - le Vigan en Cévennes méridionales (Gard)...

Accueil > Naturalisme > Naturalisme > Le pin de Salzmann

Le pin de Salzmann

vendredi 4 septembre 2009, par grand-Pierre

Ce pin (Pinus nigra Arn. ssp clusiana Clem) est une sous espèce du pin noir qui, à force de régresser, n’occupe plus que trois ou quatre mille hectares en France.

Il ne subsiste plus en France que quelques boisements reliques de pin de Salzmann. Ce conifère aux branches basses et tortueuses est peu exigeant en eau et en nutriments ce qui fait de lui une espèce très intéressante pour la région méditerranéenne.

Philipp Salzmann, botaniste et médecin allemand s’installe à Montpellier en 1807. Il a exploré la Corse et le Magreb à plusieurs reprises. Ruiné par un "ami" banquier, il décède indigent dans un hospice de Montpellier en 1851. La description botanique qu’il publie comme auteur est la suivante : Pinus monspeliensis Salzm. ex Dunal [in Mem. Acad. Moutp. (Sect. Sc.) ii. (1851) 82.]

On le nomme quelquefois "Pin laricio des Cévennes".

Pin de SalzmannC’est un bel arbre au fût droit (ou tortueux dans les conditions difficiles) qui peut atteindre 20 à 25 mètres de haut s’il est placé en conditions favorables. On peut en admirer dans la belle forêt domaniale près de Saint Guilhem-le-Désert.

Lien : Site du Pic Saint Loup

Les forestiers de l’ONF s’intéressent actuellement à lui et un programme de conservation a été mis en place. Des greffons et des graines ont été prélevés sur les sites ou l’on rencontre cette espèce autochtone.

Il dispose en plus de sa sobriété d’un atout important : C’est un bois d’œuvre excellent ! (Quand il est droit).

D’après le botaniste Pierre Lieutaghi, ce serait le plus apte du groupe de pins nigra à entrer dans les reboisements de type méditerranéen. Cela nous changerait du sombre Pin noir d’Autriche ! Si vous êtes dans le pays viganais vous pourrez en rencontrer quelques jolis spécimens en bordure de l’ancienne voie ferrée qui remonte le cours de l’Arre et dans les combes surplombantes.

Longue vie donc et prospérité au pin de Salzmann ! écorce P.Salzmann

En document joint, l’article du Midi Libre sur le sujet (à télécharger)..

Bonne lecture.