Le blog de grand-Pierre

Je panse donc j’essuie (Devise du palfrenier)

Accueil > Ici tout le vigano-viganais > Randonnée : Le chemin de Saint Guilhem

Randonnée : Le chemin de Saint Guilhem

dimanche 25 janvier 2009, par grand-Pierre

Un chemin, c’est ce qui relie les hommes...
Le chemin de Saint Guilhem a permis et permettra à de (toujours plus) nombreux partenaires de ce projet de travailler ensemble à sa réalisation.

La grande draille

Le « Chemin de Saint Guilhem » relie depuis plus de dix siècles le plateau granitique de l’Aubrac en Lozère à l’abbaye de Gellone au cœur du village de Saint Guilhem-le-Désert.

Cette « Grande draille d’Aubrac », pénétrante très ancienne, a connu les transhumances des premiers pasteurs et de leurs troupeaux mais également le passage des voyageurs se rendant aux foires de Meyrueis et du Vigan dés le XIème siècle. le tracé du chemin en bleu

En témoigne la fondation de l’hospice de Notre dame de Bonahuc (Commune de Valleraugue) en l’an 1002 où six chanoines augustins assurent la sauvegarde des passants. Ce « Camin Romieu » (Voie de pèlerinage vers Rome) resta fréquenté par les marchands jusqu’à la fin du XVIIème.

L’itinéraire exact

L’itinéraire emprunte quatre départements (Lozère – Aveyron – Gard – Hérault) et deux régions en démarrant depuis Aumont-Aubrac à la connection avec l’autoroute A75.

Il traverse le plateau d’Aubrac, le causse de Sauveterre et la Canourgue, puis les gorges du Tarn à Ste Enimie. Ensuite, il franchi le Causse Méjean, le massif de l’Aigoual par Meyrueis et la vallée du Bonheur, redescend sur le Vigan puis remonte sur le causse de Blandas, le cirque de Navacelles et finalement l’abbaye de Gellone à Saint Guilhem.

En tout 240 Km d’une inoubliable randonnée avec une variante possible par le Rosier et les corniches de la Jonte. Le chemin relie les hommes

A l’initiative du président du Comité Départemental de Randonnée Pédestre de Lozère, Allain Bastide et de Philippe Chambon, historien et animateur touristique de Meyrueis, un topo guide est édité (GR-réf.4834) afin de faire connaître et faciliter cette magnifique « rando » qui cumule paysages et sites variés tout au long du parcours ; paysages comptant parmi les plus naturels et les plus prestigieux de l’hexagone.
Une variété floristique exceptionnelle est à signaler, conséquence de la multiplicité des milieux et des latitudes, du nord au sud de l’itinéraire.

Les amis du chemin de Saint Guilhem

La municipalité du Vigan a tenu à s’associer à cette démarche en réunissant les partenaires de ce projet autour d’un plan de travail.
Une association a pu ainsi voir le jour « Les amis du Chemin de Saint Guilhem » qui a pour objectif de faire connaitre cet itinéraire et de lui redonner une identité en trouvant des financements pour le topo guide notamment. La réappropriation culturelle de la grande draille d’Aubrac fera également partie de ses missions en initiant des actions pédagogiques et de formation pour les animateurs et les hébergeurs, voire auprès des lycéens et de leurs professeurs.

Il faut savoir que les itinéraires thématiques de randonnée attirent de plus en plus de monde et que le célèbre « Chemin de Stevenson », du Puy à Saint Jean du Gard, voit défiler chaque année plus de 6 000 randonneurs avec un budget journalier de 40 € environ.

Une franche consensualité et une bonne motivation animent les relations entre les différents acteurs géographiques et institutionnels de ce projet et il est raisonnablement permis de penser que le « Chemin de Saint Guilhem » puisse être parcouru dés 2011 par de nombreux randonneurs ou pèlerins et apporter d’importantes retombées économiques à nos territoires respectifs.

LIEN VERS UN ARTICLE PLUS RÉCENT (2014)

Site Internet de l’Association des Amis du Chemin de St Guilhem :

www.chemin-st-guilhem.fr

Messages

  • Bonjour,

    Au hasard du web j’apprends le création d’une asso "le chemin de St Guilhem".

    Intéressé à double titre d’abord comme habitant de St Guilhem-le-Désert puis comme comme professionnel de la randonnée et spéléo guide professionnel carte ministérielle n°03498ED0151.

    Voilà une heureuse initiative dont nous ignorions l’existence au village.

    Serait-il possible d’en savoir plus sur l’avancement de ce projet.Pour éventuellement associer le village de St Guilhem et ses habitants les "sauta-roc"

    Bien à vous !

    Hubert BORG

    • Il y a presque un an ce projet de randonnée jusqu’à St Guilhem en est où ?

      Merci de me répondre !

      Hubert BORG
      Habitant permanent de St Guilhem-Village
      www.st-guilhem-le-desert.fr

    • réponse anonyme,
      ce topo guide du sentier existe depuis 2010.
      Cdlt

    • Bonsoir,

      Bien sûr que le TOPO GUIDE existe, c’est le N0 4834 - je l’ai acheté car j’envisage de faire le chemin de Saint Guilhem du Desert (d’Aumont Aubrac à Saint Guilhem) fin mai début juin.
      Ce chemin est-il fréquenté ou est-ce une "traversée du désert" ?
      Y a-t-il suffisamment de gîtes ?

      Merci de m’éclairer.

    • Bonjour,

      J’ai fais le chemin de Saint Ghillem le désert l’année dernière au mois d’Aout. Je n’ai rencontré....personne...hormis les deux premières étapes qui sont celle se Compostelle. Mais à partir d’Aubrac c’est vraiment la traversée du désert. C’est vraiment différent de Compostelle au niveau de la fréquentation !. D’après ce qu’on m’a dit, je devais être la 15ème personne depuis le début de l’année...Les gîtes sont suffisant et de qualité, les paysages magnifiques, attention à la traversée du Causse Méjéan qui est un vrai désert et donc prendre assez d’eau. Je pense que le Topoguide est indispensable car le chemin emprunte différents GR et ce n’est pas toujours très clair sur le terrain
      Au niveau de l’acceuil des gens de la région...pour ne pas fâcher le modérateur, je ne m’étendrai pas sur le sujet ;)

      Bon chemin !

      Nicolas

    • Bonjour,
      J’envisage de faire cette traversée l’été prochain, en bivouac.
      Je ne disposerai que de 8/9 jours.
      Quel tronçon est le plus sauvage ?
      Et le bivouac, c’est faisable ?

      Merci d’avance...

      Bertrand

    • Je ne trouve votre réponse qu’aujourd’hui, merci beaucoup ... je devais partir vendredi prochain mais quelques éléments de votre réponse me donnent à réfléchir.

      Bernadette

    • Je viens tout juste de rentrer d’hier après avoir fait ce chemin. Je confirme, il y a encore peu de monde sur ce chemin (parfois on m’a dit que j’étais le premier à le faire) et c’est magnifique. Oui, le causse Méjean est redoutable sous un soleil de plomb. On trouve des hébergements comme sur chaque GR mais pas toujours des gites et refuges, mieux adaptés au randonneur. Sur certaines étapes, il n’y a malheureusement que des campings étoilés, hôtels chers (euphémisme ?) ou chambres d’hôtes. Pour les petits budgets comme moi, emmener une tente est donc nécessaire.

  • Jeune couple de parisien, c’était notre première randonnée.
    Nous sommes partis début août de La Canourgue et avons mis 7 jours et demi pour atteindre Saint-Guilhem.
    Chemin peu fréquenté et magique.

    Comme à chacune de mes vacances j’ai tenu un carnet de voyage en bande dessinée sur le chemin :
    http://quandonypense.fr/?p=808

    Vision d’une débutante qui est tombée amoureuse de la rando et des paysage tellement variés du chemin de Saint-Guilhem !