Le blog de grand-Pierre

Je panse donc j’essuie (Devise du palfrenier)

Accueil > Ici tout le vigano-viganais > Vous, moi... et les blogs

Vous, moi... et les blogs

Une table ronde sur le thème du blog au chateau d’Assas

lundi 11 octobre 2010, par grand-Pierre

Les blogueurs présents : Alter et Ego par Pierre - Ary 666 par Ariane - Biblioblog par Laurence Patry

Fastoche

En quatre clics de souris, il est possible actuellement de se lancer sur la Toile [1], le World Wild Web (WWW) des anglophones. Vous accédez ainsi à un espace infini et à conquérir. Vos communications pourront atteindre des pics incroyables de plusieurs milliers de visites par jour pour les meilleurs blogs ou bien beaucoup plus humblement se contenter d’intéresser quelques un de vos amis.

Ramage et babillage

Que raconter ? Soi même. Certains s’y emploient sans retenue en livrant leur intimité aux réseaux par une sorte d’auto thérapie assumée par eux mêmes et leurs alter ego.

Les ados, un âge où l’on affirme son image personnelle sont nombreux à bloguer mais migrent plutôt actuellement vers des portails comme Twitter ou Facebook plus orientés vers la communication instantanée et visuelle.

Le blog d’’expression personnelle se distingue des précédents par une moindre part d’intimité. On y cherchera plus à partager sur des thèmes persos en y revendiquant une certaine autonomie stylistique.

Les blogs collectifs sont un genre à part qui présente l’intérêt de mutualiser des blogueurs sur un type d’activité telle la lecture par exemple. Ils réalisent souvent de bons scores à l’audimat.

Et puis il y a tout les autres : Blogs à thèmes, politiques, de fans, institutionnels, air du temps etc. Il est incertain d’essayer de classifier dans ce domaine où tous les genres coexistent. J’y ajouterais quand même le blog local qui concerne plus particulièrement une collectivité ciblée géographiquement. [2]

Maîtrise délicate

Si ouvrir un blog sous un portail comme Everblog ou Blogger ne pose aucun problème les néophytes ignorent le plus souvent les risques qu’ils courent à fréquenter la Toile. En effet ils y laissent une empreinte indélébile car les données ressortiront, même dans de nombreuses années, exhumées par les moteurs de recherche tels que Google pour ne citer que lui. Pire, leurs données personnelles (sexe, âge, coordonnées) seront conservées même s’ils ont résilié leur compte et ils n’en auront plus la maîtrise.

D’autre part, ils peuvent rencontrer la malveillance de personnes avides de pouvoir exercer leur nuisance et qui accèdent par le blog aux renseignements dont ils ont besoin.

Ce sont les risques du métier de blogueur. Il est possible de réduire ces risques en utilisant un pseudo.

Bloguer plus ?

Si la communication personnelle a explosé avec les blogs, la réciproque existe qui tend à saturer le fameux temps de cerveau disponible caractérisant notre société. Si quarante millions de blogueurs se mettaient en ligne en même temps, il deviendrait difficile d’y faire son marché ! Pourtant, certains blogs thématiques sont une ressource irremplaçable pour nos recherches. Il faut dire que ce sont bien souvent des sites Internet privés [3] et non des blogs qui eux sont mutualisés sur un portail dédié.

L’audimat ou statistiques

Certains peuvent rechercher la performance avec un nombre record de visiteurs. Des blogs sur le sport ou les jeux atteignent des scores de plusieurs milliers de visiteurs/jour.

On peut préférer une audience modeste mais plus fidèle et qui ne visite pas votre blog superficiellement. [4] Cela dépend des thèmes abordés bien sûr mais également de l’angle personnel que vous avez choisi pour les traiter, du style et de la digestibilité de vos articles !

Il reste un aspect à considérer : La durée

Prose et images éphémères ou travail de longue haleine ? Le bon blogueur assume et tel le forain qui revient chaque semaine sur le marché du village, il alimentera son blog quitte à devenir esclave de son succès. A ce prix, son travail librement consenti et les retours positifs qu’il en aura lui assureront un réel enrichissement personnel, de nouveaux contacts et une connection à de nombreux réseaux intéressants.

Vous trouverez des liens avec quelques sites évoqués dans cet article sur le site de l’APA (Association pour l’autobiographie et le Patrimoine Autobiographique) à cette adresse : http://liens.sitapa.org/index.php


[1Une toile d’araignée qui recouvre la planète

[2Il prend tout son sens en milieu rural

[3Tels que Spip, Joomla ou Dotclear qui sont utilisables librement pour créer un site Internet dynamique. Avec ce type de configuration, vous maîtrisez vos données et votre référencement.

[4Il est tout à fait possible de savoir quelles pages de votre blog sont visitées par les internautes