Le blog de grand-Pierre

Infos - états d’âme - le Vigan en Cévennes méridionales (Gard)...

Accueil > Ici tout le vigano-viganais > Réhabiliter le "coeur de ville" du Vigan... Un sacré boulot !

Réhabiliter le "coeur de ville" du Vigan... Un sacré boulot !

samedi 26 juillet 2008, par grand-Pierre

Le quartier ancien du Vigan est un enjeu prioritaire pour le développement de la ville.

Les ruelles pittoresques du centre ville du Vigan sont un pôle d’intérêt patrimonial incontestable, comme on dit aujourd’hui. L’histoire de la ville y est inscrite dans les pierres et leur réseau dense, leur étroitesse y font circuler la fraicheur lors des été brulants.

Mais l’habitat ancien de ces ruelles est très dégradé faute d’entretien et victime d’un "laisser-aller" qui perdure depuis des décennies. Le revêtement des voies est cabossé, inégal, le réseau aérien électrique et téléphonique est un enchevêtrement complexe de câbles, les propriétaires ont abandonné l’entretien des immeubles faute probablement de moyens ou de volonté et il s’est fait un peu tout et n’importe quoi dans ce secteur.

Bref, ce quartier historique mériterait plus d’attention et... de compassion de la part de la ville et de ses habitants.Ceci n’est pas uniquement une préoccupation d’ordre esthétique mais un besoin réel pour le Vigan de redonner a son centre ville une image attractive, préalable nécessaire à toute initiative de développement.

Réfléchir d'abord

Cette remise en valeur du centre historique contribuerait à désamorcer le "mitage" périphérique (constructions sans plan cohérent d’urbanisme), qui a permis a de nombreux particuliers de construire sur des terrains surplombants la ville. Celui-ci devra bien cesser un jour et une cohérence territoriale dans l’attribution des permis de construire sera recherchée par le PADD (Plan d’Aménagement pour un Développement Durable) et son corollaire le PLU (Plan Local d’Urbanisme).
fontaine rue de la foire
Comme le faisait justement remarquer le maire Eric Doulcier lors de la dernière commission d’urbanisme, l’immigration locale se fait sur le mode pavillonnaire dans la périphérie viganaise, ce qui ne profite pas forcément aux finances de la ville alors que, par contre, celle-ci fournit à ces nouveaux arrivants l’essentiel des prestations de service !

On retrouve là le dilemme qui fait l’actualité de la Communauté des Communes : La ville qui devrait, en toute logique, être le pôle central de la CDC manque des moyens qui lui permettraient d’assumer ce rôle. (Financier et politique).

Ainsi, la ville du Vigan devra probablement s’attaquer au pesant dossier du cœur historique pour le faire évoluer, y amener de nouveaux habitants et attirer les futurs commerces. D’autres villes l’ont déjà mené à bien. (Localement : Ganges).

Inscrire ce challenge au PADD et le transcrire dans le PLU, c’est la première démarche possible. Au delà, il faudra au maire, à l’adjointe Anne-Laure Garrigues et a la commission urbanisme du Vigan un pragmatisme certain, de la volonté et de la rigueur pour initier un tel projet qui pourrait être conduit à son terme sur une dizaine d’années. Des subventions sont envisageables et bien entendu la ville seule n’a pas les ressources suffisantes mais la réussite de ce challenge dépendra également de la mobilisation, de la motivation des habitants et de la communication à installer autour de la réhabilitation de notre "cœur de ville".

Messages