Le blog de grand-Pierre

Infos - états d’âme - le Vigan en Cévennes méridionales (Gard)...

Accueil > De tout et de rien > Corona rictus

Corona rictus

mercredi 3 février 2021, par grand-Pierre

Corona rictus

En cet an de grâce, vingt-et-unième du vingt-et-unième siècle, l’humeur est à la morosité. La pandémie endeuille de nombreuses familles, crucifie les soignants, enrichie certains et désole la plupart.

Pour nos médias, le cœur du monde bat au rythme du Corona et aucun autre événement ne semble s’y produire. Le peuple de France, les yeux rivés sur les actualités et la raison braquée sur les dernières décisions de l’éxécutif (tel le leming hypnotisé par le serpent), vit sa morosité au ralenti, son esprit et sa joie mis en berne pour longtemps.

Heureusement, dans cet océan de tristesse, avons-nous pu suivre la fin de mandat de Donald pour apporter un peu de piquant à nos semaines brumeuses. Mais personnellement, les émeutes anti-parlementaires me rappellent trop de mauvais souvenirs pour que je m’en réjouisse. [1]

Changement d’angle

Par contre, et ceci à peu de frais, il serait possible de redonner un peu de sourire aux français. Les journalistes dans leur jargon, parlent souvent de l’angle. L’angle concerne bien sûr la prise de vue en photo et en changer peut décaler complètement la perception de l’observateur. Mais l’angle d’un interview ou d’un reportage également. Donc comme changer d’angle ne coûte rien (en des temps ou le moindre sous compte), je vous soumet ces quelques propositions :

- Guillaume Erner sur les matins de France-Culture proposait lui d’interviewer la première chauve-souris ayant transmis la bête à picots. Voici un angle intéressant. Elle aurait beaucoup à dire certainement...

- Organisons un jeu télé national avec une grande loterie. La réponse quotidienne se rapprochant le plus du nombre de lits occupés en réanimation serait gratifiée d’une dose de vaccin prioritaire.

Finalement il ne manque pas d’idées pour ramener le sourire sur le visage de nos chers concitoyens

- Démasquer brutalement ceux qui profitent de leur masque pour vous tirer la langue en passant.

- Organiser un grand concours de masques. Génial ! On pourrait même demander des conseils à ces belles musulmanes qu’on ne peut jamais admirer. Le gagnant de la semaine recevrait une magnifique paire de lunettes teintée en rose fluo.

- Des soirées dansantes de "cas-contact" célibataires et confinés connaîtraient certainement un grand succès et ils pourraient échanger des adresses.

- Nous regardons chaque jour au moins vingt cinq scènes de vaccination sur les journaux télé. Changeons donc d’angle pour les injections de vaccin. Les piqûres seraient faites dans les fesses au lieu des épaules ce qui nous donnerait de temps à autre l’occasion d’en admirer de belles et de bien conformées.

- Monter des sociétés de "Démarreurs ascensionnels" [2] spécialisées dans la réalisation de bugs de connexion parfaitement crédibles à l’intention d’une clientèle de télétravailleurs.

- Réunir l’ensemble des membres du conseil scientifique et le faire jouer au jeu de la chaise musicale. Ce jeu de salon où l’on tourne autour d’un nombre de chaises inférieur d’une unité au nombre des participants et où l’on doit trouver un siège valide dès que la musique s’arrête. Celui, moins rapide que les autres, qui resterait sans chaise, serait sevré de plateau-télé pendant une semaine.

Ainsi, au fur et à mesure de ces innocentes innovations et de ces légers changements d’angles, un pâle sourire recommencerait petit à petit à effleurer (sous le masque malgré tout) la face des français. Français qui finiraient peut-être par se rappeler qu’avant... Ils aimaient bien rigoler.


[1Incendie du Reichstag à Berlin en février 1933 - Emeute organisée par l’extrême droite française et attaque du Palais Bourbon à Paris en février 1934.

[2Start-up