Le blog de grand-Pierre

Infos - états d’âme - le Vigan en Cévennes méridionales (Gard)...

Accueil > De tout et de rien > Giuseppe Di Gorgonzola

Giuseppe Di Gorgonzola

dimanche 30 décembre 2018, par grand-Pierre

Giuseppe est un artiste rural légèrement décalé et qui croit détenir toutes les ficelles de la création artistique...
A l’époque ou ma fille était encore gamine et le tenait en grande estime, cela pouvait encore passer et je supportais son abominable pédanterie mais à présent qu’elle est devenue grande, je l’ai suspendu à un crochet au-dessus de mon bureau...

Le monde des réalités ne le concerne guère et il manque de cette vision synthétique de notre environnement culturel qui lui éviterait, telle une marionnette ou un pantin agité par la moindre rumeur, de se poser comme un grand artiste alors qu’il n’est qu’un baratineur, imbu de sa personne au point de se rendre ridicule.

Mais la vanité ne l’a jamais abandonné et il adoooorrre que je le prenne en photo. Son narcissisme digne de celui de Salvador Dali lui fait bomber le torse dés qu’un objectif photographique se trouve dans le voisinage. A force, je finis par céder et lui tire le portrait... Mais cela devient lassant.

Ces derniers temps, alors qu’il ne parlait encore que de son immense talent tandis que les pauvres gilets jaunes se caillaient sur les ronds-points, j’ai ressorti d’un placard de vieilles sonnailles qui m’inspirèrent une photo autrement intéressante que les portraits de ce couillon de Giuseppe.

Ding dong, drelin, drelin. Ne lui dites surtout pas que cela lui ressemble.

Merci.

J’oubliais de vous présenter tous mes vœux, ainsi que ceux de Giuseppe, pour l’année qui vient, santé, bonheur et tutti quanti pour vous et pour vos proches.

Grand-Pierre