Le blog de grand-Pierre

Infos - états d’âme - le Vigan en Cévennes méridionales (Gard)...

Accueil > Néo-libéralisme > Dans la famille "planète" je demande la... Justice

Dans la famille "planète" je demande la... Justice

dimanche 26 août 2018, par grand-Pierre

Le concept de justice ne se conçoit qu’accolé à celui de liberté, que celle-ci soit collective ou individuelle.
Amis connectés, si vous souhaitez conserver encore longtemps vos droits et vos acquis, vos devoirs aussi, retirez de temps en temps vos oreillettes et délaissez votre smartphone pour regarder attentivement autour de vous.
Vous en serez probablement terrifiés !

Tournez manège

Ce manège forain démesuré vous enlève à l’aise à des hauteurs vertigineuses puis son énorme bielle hydraulique vous ramène à toute vitesse vers le bas laissant votre estomac, un moment suspendu dans les hauteurs, vous infliger durant la descente d’inquiétantes contractions …

Né en France, de parents français, ma situation est certes bien meilleure que ceux qui n’ont pas eu cette chance et subissent la misère et l’injustice dans leur pays. Et ils sont si nombreux ! J’ai donc le sentiment de me trouver tout en haut de ce manège, à l’apogée de la course de cette bielle géante, car ma nation respecte mes droits démocratiques et j’y suis protégé relativement à tous ceux qui plongent vers le bas, vers les dictatures, les théocraties sanguinaires ou les guerres civiles.

Calé dans ma nacelle et dominant le paysage tourmenté qui s’offre à mes regards, j’éprouve maintenant en août 2018 pour mes soixante-douze ans, non pas une sérénité d’occidental privilégié, mais un réel sentiment d’angoisse et je crains que ce manège, ne m’ait élevé à son sommet dans un premier temps que pour m’entrainer bientôt vers des abîmes insondables…

1946, les années de l’espoir qui ont vu les bourreaux nazis tomber et venir la libération tandis que mes parents s’escrimaient pour que je survive aux restrictions. Nous nous en sortions plutôt bien : Mon père, gravement blessé sur la Somme en quarante, mes deux oncles maternels (Maurice et Pierre) morts, l’un sous les bombes et l’autre au camp de Dora pour avoir voulu échapper au STO. Un appartement au quartier latin à Paris au confort spartiate. Et un gouvernement issu de la résistance tandis que les collabos vichystes se faisaient, en ces temps houleux, couleur de muraille.

André Lazaro, que j’ai rencontré bien plus tard, revenait lui de camp d’extermination comme un miraculé et ne pris même pas la peine de traîner son voisin (qui l’avait dénoncé comme juif à la gestapo) devant le comité d’épuration tant il avait vécu d’horreurs au camp et dépassé les pulsions de la violence ordinaire...

Un temps, un temps seulement hélas, les différents courants politiques issus de la résistance, reconstruisirent ensemble un monde qui se voulait plus juste et plus humain. Les grandes souffrances conduisent parfois à des solidarités réelles autant que transversales. Mais bientôt ce fut la rivalité Est/Ouest qui redécoupa l’Europe et malheureusement pour longtemps. Nous connûmes le bloc soviétique et le monde occidental. (Notez la différence sémantique).

Nombreux furent les ancien nazis, auteurs de crimes contre l’humanité, qui reprirent une vie normale en Allemagne tandis que le plan Marshall inondait ce pays de dollars afin qu’il reconstruise ses forces au plus vite pour pouvoir faire front au bloc communiste.

Europe du fric ou Europe des peuples ?

L’Europe, la vieille Europe à l’histoire si conflictuelle, ébaucha une communauté économique (charbon et acier). Une excellente initiative mais qui évolua petit à petit vers une entité politique libérale et boiteuse, à cause entre autre, d’un budget étriqué et d’une organisation chapeautée par des commissaires non démocratiquement élus. Elle s’élargit ensuite vers l’est mais sur la base de son credo libéral plutôt que social. Cette prévalence du credo libéral lui vaudra d’importants revers en réaction et la montée d’un populisme d’extrême droite augmentée des critiques de la gauche radicale.

Quand au monde globalisé lui-même il n’est même plus soumis à l’exploitation de l’homme par l’homme dénoncée par Karl Marx mais plutôt au diktat des ordinateurs qui gèrent les mouvements de capitaux sans état d’âme et à la milliseconde près.

Et c’est ici que la bielle de notre manège commence à replonger vers le bas…

Avec 92 députés l’AfD, Alternative pour l’Allemagne, parti d’extrême droite, devient la troisième force politique en Allemagne. [1] Autriche, Hongrie, Pologne sont aux mains de partis xénophobes mettant à mal leurs démocraties respectives. La Russie et son président ex/KGB entretient des relations cordiales avec ces régimes issus de la pire des réactions. On croirait revivre un scénario dont l’histoire nous a pourtant appris la dangerosité mortifère.

Le phénomène migratoire doit-il obligatoirement accoucher des partis xénophobes même si tous leurs partisans ne sont pas des nazis.

Quittons un instant cette Europe délétère pour d’autres territoires. Que trouvons-nous ? Des chefs d’état africains qui spolient leur pays à qui mieux mieux, un bourrin néo-fasciste aux Etats-Unis, et une pléthore de dictateurs/voleurs, de théocrates pourris, de princes dynastiques, de va-t’en-guerre de tous horizons qui s’accrochent tous autant qu’ils sont à leur pouvoir méphitique quitte à réformer leurs constitutions pour cela. [2]

Mais qui est-ce qui pourra contrer ces forces maléfiques ? Quelle puissance et quelle politique seront suffisamment fortes pour être capable de refréner ces malades ? Les tensions mondiales sont-elles désamorçables ? Et par qui ? Par quoi ?

L’ONU soumis pour son malheur au droit de veto des cinq plus grandes puissances ? L’ONU incapable d’appliquer une médiation protectrice des populations victimes de la guerre en Syrie ?

La fabrication et les ventes d’armes atteignent des records et peu importe à quoi ou à qui elles vont servir. (800 milliards dans le monde depuis le premier janvier 2018). Entre dix et vingt mille têtes nucléaires dorment dans leurs silos. [3]

Je vous abîme le moral ? Les problèmes climatiques vont devenir de plus en plus prégnants et les terres arables, l’eau, les ressources minières [4] vont se raréfier au fil des décennies et devenir des enjeux stratégiques de plus en plus importants. Qui va imposer aux états de la planète les mesures environnementales nécessaires pour éviter le pire des scénarios ? Nicolas Hulot vient justement de faire l’expérience de la proximité du gouvernement avec les lobbies... Beaucoup plus puissants hélas que les électeurs.

Dormez braves gens...

Fort heureusement il existe une parade : Oreillettes et smartphone sont les bienvenus pour parvenir à ne pas entendre ni regarder ce marécage qui nous entoure… Amazon et Google sonnent bien mieux finalement à nos oreilles anglo-saxonisées que... Pain Paix et Liberté [5].


[1Une véritable honte pour ce pays qui croyait avoir exorcisé une fois pour toutes son histoire. Ce néo-fascisme arrivé dans les allées du pouvoir signe l’échec de la politique ultra-libérale d’Angela Merkel

[2Chine - Indonésie - Corée du nord - Egypte - Turquie - Pologne - Hongrie - Certains états africains etc. sans évoquer tous ceux qui n’ont pas besoin d’élaguer leur constitution pour cause de régime féodal !

[3Mille fois plus puissantes que celles d’Hiroshima et Nagasaki. Soit 15 000 tonnes équivalent TNT à Hiroshima pour 25 millions de tonnes actuellement (moyenne)

[4Victimes d’un grand gâchis consumériste

[5Slogan des gauches du Front populaire devant la montée du nazisme en Allemagne